Qui se souvient des première bandes dessinées de Patrice Leconte (oui, celui des bronzés) ? Rappelez-vous à quel point Martin Veyron ou Pétillon dessinaient mal à leurs débuts. Pourtant, ils trouvèrent éditeurs et lecteurs.

On découvrait alors les comics strips : Charlie Mensuel publiait les Peanuts, la Fosdyke Saga (qui n'aura visiblement marqué que moi !) et Andy Capp.

Ce qui n'est plus possible sur le papier le devient sur l'internet. Partir de rien, donner sa chance à un débutant, s'affranchir des frontières de la bande dessinée couleur franco-belge de 48 pages redevient possible, et on ne va pas s'en priver. Ce fantastique souffle de vie, d'innovation débridée et de n'importe quoi est de retour, et c'est sur lapin.

On peut même dire que nos auteurs sont ceux qui au début dessinaient le plus mal, et certains n'ont d'ailleurs pas fait le moindre progrès : faisons l'exercice. Avant, maintenant, au début, quelques années après. On s'en fout, on a tout le temps pour nous !

  • Les premiers Elftor – les derniers Elftor
  • Les premiers Ninja Blanc – les derniers Ninja Blanc
  • Les premiers Plus Fort que le Fromage – les derniers Plus Fort que le Fromage
  • Allez hop, on se lâche bordel !

    Voilà. C'était une profession de foi, à vous les studios.

    __________________
    * de canard.