Reprenant l’histoire parue en épisodes sur le blog de Gad, additionnée d’une histoire de 24 pages inédite narrant les folles aventures de Fol Argent le justicier le plus cher de la terre, cet ouvrage est une gifle (pas une vraie gifle, hein, ça serait débile de faire paraître de raie gifles, non, c’est juste, attendez, foutez-vous une baffe… mais non, pas comme ça, ça veut plus rien dire, là ! voilàààà… une gifle comme ça) ainsi qu’un regard critique sur le monde de l’art et des artistes contemporains.

Steve se laisse convaincre par ses nouveaux amis, des artistes du quartier pauvre, de financer une exposition collective dans la très chère gallerie des frères Puta. Ultimex, dans un accès de désespoir (et de massacres divers) se joint à eux pour exposer afin de se rapprocher de sa nouvelle copine artiste, qui le snobe, lui, le prince du sexe ! Il va heureusement rencontrer un nouveau copain, un chat qui tire apparemment des sortes de pouvoirs très étranges de la fumée de cigarette.

<

Évidemment, l'exposition ne se passera pas comme prévu, et de rebondissements en bouleversements, ce petit monde va très gentiment exploser.

Avec plein de sexe, de violence, de tueurs, de chiens qui pètent, d'arbres à bites, de peintures qui se mangent, de chats qui fument et de mamies dégénérées.

Lire une critique sur Ultimex dans la famille de Steve sur Vie de Geek.
Lire l'article sur Ultimex et Gad sur Phylacterium.



Vous lirez aussi avec plaisir les premières aventures d'Ultimex en papier : Ultimex dans la famille de Steve, et Ultimex, le Duel, ou en numérique sur le blog des aventures d'Ultimex et de son faire-valoir prodige.

Ultimex dans la famille de Steve